Le comité local EspaceAO et l’entreprise minière Hecla Québec s’associent dans le cadre d’une initiative durable afin de favoriser la reprise économique dans le secteur d’Abitibi-Ouest grâce au programme de récompenses monétaires Freebees. Dans les faits, Hecla Québec augmente le pouvoir d’achat de ses 657 employés en offrant à chacun une carte de monnaie électronique Freebees à dépenser chez les marchands participants.

« Notre Corporation, Hecla Mining, désirait offrir un généreux bon d’achat chez des commerçants locaux à tous ses employés afin de stimuler la relance économique dans le secteur de nos opérations tout en aidant financièrement ses employés. Le programme Freebees est venu répondre à toutes nos attentes et assure aux employés la liberté de choisir leurs commerces préférés. C’est un partenariat gagnant-gagnant », souligne Alain Grenier, Vice-Président Opérations et Directeur général de la mine Casa Berardi.

« Nos discussions avec Hecla Québec pour trouver une façon simple de concrétiser leur initiative nous ont donné le souffle dont on avait besoin pour donner vie à ce projet laissé en suspens au cours des derniers mois. Avec une implication majeure comme celle d’Hecla Québec on venait garantir la réussite du programme avant même son lancement. Les commerçants sont assurés d’avoir un bon nombre de clients qui vont venir dépenser chez eux et pour la Chambre de commerce, cela favorise grandement l’adhésion des commerçants au programme », précise Mélissa Larouche, directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie d’Abitibi-Ouest.

Globalement, l’initiative d’Hecla Québec représente un investissement de plus de 100 000 $ dans l’économie locale. Le mode de fonctionnement du programme Freebees est d’accumuler de l’argent électronique à chaque achat réalisé chez un commerçant participant. Cela signifie que l’initiative d’Hecla Québec aura des retombées à long terme pour l’industrie locale.

La Chambre de commerce et d’industrie d’Abitibi-Ouest est la première organisation de la région à réaliser un tel partenariat avec une grande entreprise privée pour lancer le programme.

Tous les détails sur le fonctionnement, les nombreux avantages, autant pour les consommateurs que pour les commerçants, ainsi que les commerces participants seront dévoilés dans le cadre du lancement officiel qui aura lieu le 28 octobre 2020.

De leur côté, les partenaires d’EspaceAO soutiennent les commerces participants en payant les frais d’abonnement pour six mois. En effet, la MRC d’Abitibi-Ouest, offre trois mois aux entreprises participantes tout comme les partenaires d’Espace AO. Ce qui fait en sorte que les entreprises d’Abitibi-Ouest auront six mois gratuits.

 

À propos d’Hecla Québec

Hecla Québec Inc., une filiale à propriété exclusive d’Hecla Mining Company, est la société qui détient le projet aurifère Casa Berardi et qui est signataire du Protocole d’entente avec Abitibiwinni. Hecla Mining Company (NYSE : HL) est le plus grand producteur d’argent aux États-Unis et la plus ancienne entreprise de métaux précieux cotée au New York Stock Exchange. En plus de la mine Casa Berardi, Hecla Mining Company exploite des mines en Alaska, en Idaho, au Nevada ainsi qu’au Mexique et possède plusieurs propriétés en phase d’exploration et de pré-développement en Amérique du Nord.

 

À propos d’EspaceAO

Initiée par la Ville de La Sarre et soutenue par la Chambre de commerce et d’industrie d’Abitibi-Ouest, la SADC d’Abitibi-Ouest, la MRC d’Abitibi-Ouest et le Carrefour jeunesse emploi d’Abitibi-Ouest, cette mobilisation a pour but de donner un précieux coup de pouce au milieu économique durement affecté par la COVID-19 tout en accélérant leur virage numérique.

 

EspaceAO.org a vu le jour rapidement grâce à la participation de plusieurs partenaires financiers qui se sont mobilisés afin d’appuyer le comité local dans la mise en place de ce projet d’envergure. En quelques jours seulement, Desjardins, Hecla Québec, Services Québec, la Ville de La Sarre, la MRCAO, la SADCAO, Le Citoyen et la députée Madame Suzanne Blais ont joint les rangs, tout comme la Chambre de commerce et d’industrie d’Abitibi-Ouest qui agis comme porteuse de projet.